Olivier Goestchel

ancien élève des Beaux-arts de Paris
Un des Meilleurs Ouvriers de France 2000
VITRAIL AU PLOMB
  TERRANS 71270 PIERRE DE BRESSE
Tél 03 85 72 87 66


Retour >spécialités



Pour en savoir plus sur.
..

La conception d'Olivier Goestchel


  Comment se conçoit un projet

parce qu' un vitrail interagit avec l'intérieur du bâtiment,

et que indépendemment du "beau travail" de peinture sur verre ou des matériaux "innovants",
ses couleurs, sa transparence ou au contraire sa translucidité,

un vitrail est un élément d'architecture
et quand bien même il peut être conçu par un artiste peintre,
ce n'est ni le peintre ni le verrier qui choisit le cadre, c'est l'architecte...
ce n'est ni le peintre ni le verrier qui décide des couleurs, c'est le lieu, et l'environnement!

"On regarde un tableau, on ressent un vitrail" (Allain)
"Il a besoin de l'architecture, comme l'architecture a besoin de lui. Ils vivent l'un par l'autre" (Géron)

(par exemple.... un vitrail créé pour une baie à remplage gothique doit mettre en valeur le remplage, et non le dissimuler).


En ce qui concerne mon usage quasi-exclusif du vitrail au plomb,

si le livre "Vitrail" (édition du patrimoine, 2014 -chapitre "vitrail d'artiste d'aujourd'hui", p.531) observe que
"pour une grande parie des chantiers évoqués
[dans ce livre] l'absence de [résille] n'est pas liée à un apriori,
c'est la simple conséquence de choix plastiques débouchant sur une mise en oeuvre sans nécessité technique de plombs",

c'est ce que vous ne trouverez pas dans mes ouvrages, dont le dessin essentiellement graphique,
justifie et nécessite l'emploi d'un tracé de plomb, qui fait partie intégrante de l'ensemble
...


et tout vitrail de quelque dimension a besoin d'une armature:
avec juste raison Olivier Merson en 1895 consacrait sept pages de son ouvrage à ce sujet!

longtemps cette armature a payé son tribut à l'art, et ce devrait encore être le cas:
on commence par dessiner l'armature, et ensuite ce qui va dedans.

ce qui ce conçoit sous forme d'une esquisse, puis d'un carton, pour se révéler pleinement à la phase de la réalisation (celle-ci n'étant à mon sens, vraiment achevée qu'au moment de la pose, en somme "le vitrail tient plus qu'il ne promet")

C'est pourquoi j'ai toujours refusé de qualifier mes projets de "maquettes",
avec tout le côté figé que comporte ce terme...
occulus-moderne


Pour la réalisation de travaux neufs:

Il n'est  pas fait systématiquement usage de verre dit Antique.
(qui n'est pas, soit dit en passant, le seul verre soufflé à la bouche);

au fil des années les verreries ont mis au point des matériaux,
dont certains sont de rigueur quand il s'agit de réassortir un ensemble ancien,

mais aussi, certains matériaux pas forcément en vogue aujourd'hui
s'avèrent très intéressants dans la création contemporaine.

Par contre je reste persuadé que la technique du vitrail
ne doit pas se plier à tous les caprices

-pas question de
"fabriquer un nouveau verre de couleur réalisé à partir de poudres de verre déposées par lignes imprimées
sur un verre extra-blanc compatible,pour rendre au mieux ce[un quelconque] travail informatique des maquettes"
,

comme je l'ai vu dans la description d'une commande publique
Mise en plomb
...

Le choix de plombs de différentes largeurs,  différentes épaisseurs (les fameux 5x3,5 ou 7x4 etc).

Pourquoi existe t-il plusieurs largeurs, et plus encore:  plusieurs épaisseurs??

La résille remplit au moins une fonction, celle de tenir ensemble les pièces de verre,
dans le cas d'un vitrail «tableau» c'est même tout ce qu'on lui demande, et surtout pas d'être visible.
Dans le cas de la vitrerie géométrique ou de vitraux non-peints comme je vous en propose,
c'est au contraire un élément essentiel du dessin;

sa largeur est choisie en fonction de l'échelle du dessin et de la force qu'on veut donner au trait
(accessoirement un plomb large participe à une plus grande solidité de l'ensemble!)

Quant à la hauteur, ça devrait être en principe une question d'adéquation à l'épaisseur du verre: si on veut un montage plat -et c'est mon cas,
on emploiera la hauteur d'âme immédiatement supérieure.


Fait rare à notre époque, l'entreprise dispose d'un laminoir pour ajuster ou transformer des plombs à la cote voulue


Celà étant dit, inutile d'évoquer les stages de loisirs créatifs, ou les "vitraux en kit"...


(1) cité par félix Gaudin in LE VITRAIL,page 60,  éd Flammarion Paris 1928



Mentions légales & copyright